Chers dirigeants d’entreprise, vous pensez souvent que la paie de vos salariés est juste du seul fait que la paie est externalisée ou que votre logiciel de paie est parfaitement actualisé.

Au surplus, en fin d’exercice, votre expert-comptable veille au grain…

 

Heureusement (ou malheureusement), toutes les entreprises, et tous nos clients, ont un expert-comptable … et tous les ans, l’Urssaf « régularise » (hélas à charge, le plus souvent) 7 dossiers contrôlés sur 10 (source : Acoss – Rapport annuel – Juillet 2019)

 

Le métier de l’audit de paie est très différent de celui de votre expert-comptable ou de votre responsable de paie. En effet, ces deux derniers sont des gestionnaires aguerris, des hommes et des femmes du chiffre qui font des déclarations à flux tendus. Quand ils le peuvent, pour conforter leur travail, ils réalisent des contrôles ponctuels de cohérence et de vraisemblance.

 

L’un des enjeux les plus important pour l’auditeur de paie est de veiller à une paie juste, conforme aux obligations légales et conventionnelles mais aussi aux intérêts de l’entreprise.

Pour cela, il vérifie la bonne application des assiettes de calcul des cotisations. Il rentre dans le détail des variables de paie, des calculs “Fillon”, des heures supplémentaires et complémentaires, des heures structurelles, des plafonds, des compteurs de congés payés et de RTT, des rémunérations variables, des primes, des avantages en nature, des absences, des IJSS, des ICCP, des temps partiels, des temps de nuit, des dates d’entrée et de sortie, des apprentis, des salariés détachés, des employeurs multiples, etc…

 

La paie semble alors plus compliquée qu’elle n’y parait, d’autant plus qu’analyser une paie pour l’optimiser, c’est analyser une chaine logistique qui va de la saisie opérationnelle des temps contractuels de travail, en passant par le paramétrage du logiciel de paie jusqu’à l’édition des bulletins et au virement des salaires.

 

C’est aujourd’hui une chaîne fortement alambiquée dont seuls les responsables paie prennent la dimension !

Les chefs d’entreprise n’en ont hélas pas toujours conscience bien qu’il s’agisse d’une des premières lignes de fuite de rentabilité dans leur compte de résultat !

 

C’est aussi une des sources d’erreur qui coûte la plus chère, d’autant plus que depuis le prélèvement à la source, les contrôles de l’URSSAF et des prud’hommes, par l’entremise des actions des salariés, se multiplient…

 

De tous ses investissements, un audit régulier des cotisations sur les années non prescrites constitue à n’en pas douter la meilleure décision du chef d’entreprise et le meilleur ROI qu’il puisse obtenir pour son entreprise !

 

Votre société se sent elle concernée ? Ne prenez pas de risque inutile pour votre rentabilité !

Pour cela, nous vous proposons d’analyser quelques fiches de paie, sans frais et sans engagement.

 

Restant à votre service

Newsletter